BEST SELLER EN 1967...

Publié le par BBJane


... impubliable aujourd'hui...
Ou promis au bûcher ?...




"S'il y a des regards éloquents, non suivis de rencontres, il y a des rencontres enivrantes sans lendemains. C'est la destinée de l'amour que j'ai qualifié d'impossible. Il ne l'est pas, en ce qu'il trouve mille façons de se pratiquer, et il l'est, en ce qu'il ne peut ni se chanter, ni se vivre. Après la lumineuse Antiquité, cet amour ne s'est exprimé noblement que par un Michel-Ange et un Shakespeare, notre époque ayant pour tout potage les aveux parpaillots d'André Gide, le lyrisme ergastulaire de Genêt et des textes indivulgables comme
Hombres de Verlaine et Le Livre blanc de Cocteau. Ces livres modernes ont le tort de décrire des actes et non des sentiments. Je n'imaginais pas de chanter l'aventure que j'espérais vivre, mais je la mettais d'ores et déjà sous la protection des dieux que j'adore et dans la grâce de qui je compte mourir : Apollon et Priape.
Priape est le dieu des garçons. C'est lui qui, en leur révélant les plaisirs solitaires, préside à leur seconde naissance -- leur véritable naissance à la vie. C'est lui qui, par la main d'un frère, d'un cousin, d'un camarade, fait leur apprentissage de l'amour réciproque, quand ce n'est pas celle d'un oncle, d'un parrain, d'un ami de la maison, d'un confesseur, d'un professeur, d'un valet  ou d'un inconnu dans les lieux publics.  (...) Et c'est bien parce que Priape est le dieu des garçons que Tibulle lui demande le secret de les séduire, car "son habileté séduit tous les beaux". Les séduire est moins difficile que de les aimer et d'en être aimé."

Best seller en 1967, je vous dis...
Aujourd'hui ?...
......
Douce France !...

Publié dans PERSIFLAGES ET CANCANS

Commenter cet article

soyons-suave 18/10/2009 20:28


Oh vous, vous allez avoir des problèmes...


deef 14/10/2009 23:29


L'année de ma naissance... un bon cru :D