LENI RIEFENSTAHL (1902-2003)

Publié le par BBJane


"Moi qui fais pourtant de la plongée sous-marine, j'ai du mal, en me lançant dans ces Mémoires, à lâcher l'appui du présent pour m'immerger profondément dans mon passé. Mais je veux comprendre pourquoi mon existence n'aura été qu'un exercice interminable d'équilibrisme. J'ai l'impression d'avoir vécu plusieurs vies, que je n'ai pas dirigées, qui m'ont conduite : par des hauts et des bas, des sommets et des précipices. Sans un instant de repos, comme sur les vagues d'un océan. Mais toujours a la recherche de l'extraordinaire, du merveilleux, de tout ce qui fait les mystères du vivant."

Leni RIEFENSTAHL, premier paragraphe de ses Mémoires, Ed. Bernard Grasset, 1997






















Portrait par Eugen SPIRO (1924)
(C'est le seul portrait d'elle que Leni parvint à sauver du pillage de sa maison, après guerre)



J'aurais aimé ajouter à cette galerie le superbe portrait de Leni RIEFENSTAHL réalisé par le photographe Helmut NEWTON, mais il me fut impossible de le trouver sur le net. Si l'un de vous est plus chanceux, qu'il n'hésite pas à m'envoyer un lien !...

Pour finir, l'un des plus beaux cas de crétinisme (du moins, c'est ce qu'on voudrait croire...) qu'il m'ait été donné d'apprécier sur le web. Un blogueur, soucieux de rendre hommage à Leni -- et visiblement fort instruit sur son compte -- commet une ineffable étourderie, et propose à ses visiteurs quelques photos de... Dyanne THORNE, l'immortelle interprète de la série des ILSA (mythiques specimens de la "nazisexploitation" la plus crapoteuse...)
Sauf que, en examinant le précédent post du blog -- justement consacré à ILSA --, il s'avère que notre homme a interverti les illustrations, puisque des photos de Leni illustrent son articulet sur Dyanne THORNE...
Au final, il ne s'agit donc pas de crétinisme, mais de goujaterie, et d'un tendancieux amalgame visant à faire passer l'une des plus grandes cinéastes du XXème siècle pour une bourrelle des camps de la mort...
C'est à voir pour le croire -- et c'est visible ici... 
A l'occasion, laissez un gentil commentaire à ce Colonel Parker, qui, à l'instar de son homologue, devrait se contenter d'enculer des Elvis, plutôt que de défoncer de vieilles lunes...


Publié dans QUEENS OF CAMP

Commenter cet article

Tom Peeping 02/03/2009 22:21

Merci pour le lien vers ce site qui fusionne Leni R. et Dyanne T.en un sabbat d'enfer. J'adore !

deef 02/03/2009 18:21

Grâce à toi, je continue d'améliorer ma culture cinématographique — et j'adore quand tu es en colère, ;))

MissHyde 02/03/2009 11:09

Kikoo BBjane ! ah oui, je me souviens d'un ancien blog ou mon texte sur leni n'etait pas passé inaperçu, j'avais explosé mn record de coms sur un article... il faut dire que en effet, la belle Leni ne laisse pas indifférente. Je te dois de la connaitre, parce que bien qu'ayant etudié le 3eme reich en long large et surtout travers, "on" ( les universitaires ) nous en avait très peu parlé, ( tout juste la projection en quasi cachette à 8h du soir en hiver, à la fac du triomphe, avec video de mauvaise qualité comme il se doit...mais honneur au prof qui avait eu ce culot, dans les 80s). Depuis je l'ai re découverte grace au docu de la 5 - magnifique - et bien sur j'ai chez moi ses memoires, que je compte en effet pour l'un des livres les + essentiels de ma bibliotheque ! Enfin, sur les forum, je me plais à prendre son pseudo , souvent, de façon à ce qu'un peu du souffle de son esprit m'accompagne - sais tu qu'un livre tres peu elogieux la concernant est sorti recemment ?
http://www.decitre.fr/gi/69/9782742775569FS.gif

bbjane 02/03/2009 00:20

Une chose est sûre -- et vos messages (2 plutôt qu'un, n'est-ce pas ?) me le confirment -- : Leni suscite immanquablement de fortes réactions émotionnelles. Et c'est bien la seule chose qu'on lui reproche, au fond... De savoir, comme nulle autre, parler aux fibres, quitte à éveiller nos démons... Il est entendu qu'une telle démarche est de moins en moins acceptable, sauf erreur...
@ Miss Hyde : vous aurez sans doute constaté que le blogueur/blagueur en question "filtre" ses commentaires -- le mien, de toute évidence, n'a pas eu l'heur d'être apprécié par ce gommeux, puisqu'il n'a pas été publié... mais vous connaissez ça, vous aussi...
@ Yrreiht : votre enthousiasme me touche. Je ne saurais trop vous conseiller la lecture de ses "Mémoires", l'un des dix livres avec lesquels je veux bien être inhumée... Amitiés et bises de BB.

MissHyde 01/03/2009 21:15

j'allais oublier : sublime, forcement sublime, cette léni, - et ce n'est pas du duras !